Comment choisir sa peinture intérieure ?

Peinture intérieure

Au fil du temps, les murs de la maison ont tendance à ternir. On est souvent contraint de les repeindre afin de leur redonner tout leur éclat. Cependant, entreprendre une telle tâche nécessite un certain savoir-faire. Certes, de prime abord, on pense bien faire. Mais il ne faut pas se méprendre quant au choix de la couleur, le type de peinture qui correspond le mieux, etc. C’est dans ce but précis qu’il faut se baser sur bon nombre de points à ne pas négliger impérativement.

Quel type de peinture utiliser pour une belle décoration ?

Actuellement, la peinture des murs intérieurs ne se fait plus comme autrefois. Certains murs sont si particuliers qu’il faut en conséquence utiliser des types de peintures spécifiques pour les revêtir, comme c’est le cas de la Peinture blanche laque. Dans le but de satisfaire amplement les besoins de la clientèle, les chimistes ont de ce fait développé toute une gamme de peintures telles que la peinture laque acrylique, la peinture alkyde, la peinture glycérophtalique (peinture à l’huile), la peinture bio, etc. Certes, elles se valent toutes, mais leur utilisation présente à la fois des avantages et des inconvénients. A titre d’exemple, certaines d’entre elles comme la famille des alkydes offrent une peinture aspect brillant. La peinture de type acrylique quant à elle ne nécessite pas trop de solvants pour son nettoyage. Pour les amoureux de la nature, les peintures qui ne comprennent que 1g/litre de composés organiques volatiles sont les mieux indiquées pour un meilleur respect de l’environnement. Pour ce faire, il est donc recommandé de se renseigner auprès du fabricant afin de connaître leur composition exacte et adapter son achat selon le type de mur à repeindre.

Le choix de la couleur à appliquer

On est souvent tenté de repeindre une pièce selon son goût : couleur chaude, couleur vive, peinture blanche laque, et la liste n’est pas exhaustive. Cependant, il faut en premier lieu savoir exactement à quel usage ladite pièce sera destinée. Outre cet aspect, sa taille jouera également un rôle décisif pour le choix de la couleur. Si elle est trop exiguë, il faudrait une peinture brillante résistante qui non seulement lui donnera du volume, mais aussi réduira considérablement son entretien. Cependant, une simple peinture brillante fera aussi l’affaire. A part cela, les couleurs chaudes sont nettement adaptées pour la cuisine en particulier. Celles-ci offrent une sensation de mouvement en continue dans la pièce et dynamise ainsi le rendement du travail à faire. En d’autres termes, il ne s’agit pas de repeindre une pièce sans devoir se soucier de l’effet que cela entraînera sur le coloris des objets qui seront présents en permanence dans celle-ci. Il est donc préférable de se référer à un nuancier pour marier savamment les couleurs.

Ce qui convient pour la finition

En matière de rénovation, la recherche de la perfection est une nécessité, on se base sur la finition des travaux.  Par ailleurs, il existe plusieurs types de finitions que l’on peut réaliser, à savoir la finition satinée, la finition mate et la finition brillante. De ce fait, le choix entre ces trois types de finitions se focalise sur différents aspects ainsi que le rendu recherché. La finition satinée est l’intermédiaire entre la finition mate et la finition brillante. Pour ce faire, disposer d’une simple peinture laque peut largement suffire. Son entretien ne nécessite pas trop d’effort. L’effet que revoie la finition satinée peut en effet convenir pour toutes les pièces de la maison en allant de la chambre à coucher jusque dans la salle de bain. Par contre, une peinture laque brillante est utile si l’on veut effectivement une finition brillante. Elle masque très bien les aspérités sur les murs tout en offrant une luminosité sans pareil à la pièce. Enfin, la finition mat est requise pour atténuer cette même luminosité afin de ne pas trop gêner les occupants, ce qui est le cas pour les chambres d’enfants.

Domotique et électricité à Lyon : trouver un bon artisan
Pourquoi choisir des fenêtres sur-mesure ?